Au sens étymologique, une émotion est mouvement, une émotion met en mouvement.

Parmi les multiples possibles, nous avons donc choisi d’envisager les émotions comme un mouvement englobant trois dimensions principales:


  • physiologique (corps)
  • psychique (mental)
  • affective (cœur)

Une émotion englobe ainsi des dimensions internes, à la fois affectives et corporelles (perceptions, interprétations, physiologie), externes (contexte/stimuli) et relationnelles.

Les composantes de l'émotion peuvent aussi être abordées en termes :


  • d'évaluation cognitive
  • d'expression
  • de tendance à l'action (réaction)
  • de réponse périphérique
  • de sentiment subjectif

Exemple concret: Un homme voit un serpent. Ceci provoque tout à la fois une évaluation cognitive (c'est un serpent, danger!), un sentiment subjectif ("j'ai peur"), une expression (faciale, de peur ou de surprise), une réaction périphérique (augmentation du rythme cardiaque), une action (p. ex. évitement).

Une émotion est donc un mouvement affectif soudain, dont l’intensité varie en fonction de la personnalité, des expériences, de l’état physiologique de la personne et de la nature de l’agent en cause.

L’émotion est une réponse rapide et dynamique, de type réflexe à un événement (mécanisme de déclenchement) : on ne peut pas contrôler sa survenue.

Nous inscrivons par ailleurs notre travail dans une perspective qui permet à chacun de retrouver la responsabilité de ses émotions et de ce qu’il en fait.


  • Emotions en Mouvement
  • La Ruelle 7, 1148 Villars-Bozon

2016 © Emotions en Mouvement.